Tes mains

 

 

 

1.

Pour le bonheur de qui tu aimes

Elles modèlent, elles sèment ;

Elles sont tellement toi-même…

Je veux leur dédier ce poème.

 

4.

Elles sont chaudes sur ma peau

Qu’elles quittent beaucoup trop tôt ;

Moites aussi… comme c’est beau

De les espérer à nouveau.

2.

Elles aiment aussi nourrir,

Donner du sens et du plaisir,

Elles qui savent accueillir

Chaque soupir, chaque sourire.

 

5.

Elles se ferment, en prière

Et portent le poids de la terre

À celui que tu nommes Père,

Celui qui te fait si entière.

 

3.

Dans les cheveux de tes enfants

Pour les coiffer, les caressant,

Elles s’attardent longuement

En un beau geste bénissant.

 

6.

Lourdes d’hier, en paix enfin,

De leurs dix doigts si droits, si fins,

Toujours ouvertes sur demain :

Elles sont si belles, tes mains.